Le Comitet

Totul pentru Comitet, nimic pentru noi
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Berlin freestyle speculation

Aller en bas 
AuteurMessage
Pablus

avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Berlin freestyle speculation   Lun 24 Mar à 17:04

waow
retour en force du Comitet à Berlin (qui se débrouille mieux sans nous que nous à Paris, cela dit)
des photos, des délires, des chansons, des lieux dits, des pelerinages..beaucoup à partager. ça va viendre..
bisous à tous

_________________
Pablog
"Celui qui voit le problème et ne fait rien fait partie du problème "(Ghandi)
"Le meilleur argument contre la démocratie est une conversation de cinq minutes avec l'électeur moyen" W. Churchill
"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire, c'est parce que nous n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pablog.comitet.eu/
lebog

avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Toulousecong
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Berlin freestyle speculation   Mer 26 Mar à 13:22

tu dis vrai Pablus;

après cette expérience sur-réaliste de Berlin, je pense qu'il va falloir dinamiser un peu le niveau de SPECULATION free style dans les bases françaises du Comitet

Fallow the man who try to sell the dead dog!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-bog.blogspot.com
Pablus

avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Berlin freestyle speculation   Jeu 27 Mar à 0:26

ja man !
this shitty dog tide the Comitet Very Happy

_________________
Pablog
"Celui qui voit le problème et ne fait rien fait partie du problème "(Ghandi)
"Le meilleur argument contre la démocratie est une conversation de cinq minutes avec l'électeur moyen" W. Churchill
"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire, c'est parce que nous n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pablog.comitet.eu/
Sergio
Admin
avatar

Nombre de messages : 461
Localisation : Berlin
Date d'inscription : 01/11/2005

MessageSujet: Re: Berlin freestyle speculation   Jeu 27 Mar à 20:10

je suis en train detoffer le journal de bord, je vous lenverrai pour que vous rajoutiez les trucs que jai oublié!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://comitet.forumzen.com
Sergio
Admin
avatar

Nombre de messages : 461
Localisation : Berlin
Date d'inscription : 01/11/2005

MessageSujet: Re: Berlin freestyle speculation   Sam 29 Mar à 21:13

Journal du Comitet :

Arrivée à l'appartement, 10h30 (pablo). Trente minutes après, 3 fois 3 bières avaient été sacrifiées pour l'échauffement. Bogdan et Sergio en pyjama accueillaient pablo dont seules les courbatures au cou égalaient le besoin de sommeil. Il fut décidé de visiter Berlin, à commencer par les parties les plus proches de la maison. Il est notamment possible, de chez Sergio, d'aller voir le mur. Lieu hautement symbolique et pélerinage pour tout le monde, au nom de la connerie humaine... C'était parti. Ainsi commença une odyssée qui devait nous conduire au plus près du Nirvana et du coma éthylique.

A la recherche d'une wurst, nous buvions non stop en achetant dans les petites épiceries les bouteilles coupables. Les premiers effets de l'alcool se faisaient sentir et le choix du snitel/wurst fut long, quoique le boucher très sympa. Repas sur place, tellement de patates avec la goulash qu'impossible de finir. Ici, les gens tolèrent sans problème que l'on boive dans la rue. C'est donc sans remord qu'on a bu nos binches devant la nourriture.

Départ à pied, rencontre d'un groupe de musiciens roumains trop sympas sur une passerelle. Trop bons musiciens, ils parlaient roumains et ont utilisé le romanès quand un méchant s'est servi dans leur chapeau de monnaie (dur à croire qu'on puisse être aussi arrogant et méchant que lui). Nous sommes parti et avons devisé sur le pont et contre le mur, en passant à l'Ouest. Que de symboles... Et très joli pont.

On a suivi le bahn pour trouver un parc ... fameux parc, le parc de la beue où il faisait froid. Le dealer était mobile, à vélo, et circulait pendant que ses commerçants amenait le client ! Il faisait froid.

Premier gigi sur les marches devant les ruines cassées. Fous rires pour n'importe quoi. La grille était bouchée par des bouchons de vin en grande quantité. C'est donc un lieu de glandage de qualité, reconnu Berlinement. Sortie du parc, achetage de bière à la station service. Test de la Saturn. On a suivi encore le métro, on commençait à être graves. Il pleuvait fort. On monte au métro pour aller chez Perrine. Bon, les gars, est-ce qu'on est sûrs qu'elle est chez elle ? Non, bon, on va de l'autre côté pour rentrer à la maison. Non, on y va quand même, on sait jamais. (rechangement de côté) Non, mais il pleut et si elle est pas là, de toutes façons, on va rentrer à la maison...Bon, et si on allait se promener ? LeBog propose un jeu débil, chacun notre tour on décide dans quelle direction on va à chaque nouveau carrefour. Le jeu nous aurait complètement perdu si la grèle ne nous avait forcé à stopper fumer un gigi sous un porche. Mangeâges de chips en longueur, mangeâge violant d'un oeuf...Chips dans les bouteilles, merci Lebog...Crise de grèle. Nous dissertâmes également longuement sur le sens du mot « fringuant » duquel nous tirâmes le verbe « fringuer », qui prit toutes les formes et sens possibles et imaginables. On finit par partir. C'est pendant cette marche sans but et sans logique, à boire de la bière et refaire le monde, que RinePé nous a appelé. Bonne nouvelle elle était chez elle. On arrête le jeu débile et on prend le premier métro (un changement). Lebog et Pab, morts, regardaient désespérés le chien andalou, très concentré. Heureusement que les allemands ne comprennent pas toutes ces choses. On sort à la bonne station sur un malentendu (trop de bol), morts !

Le besoin de pisser avait des dimensions titanesque; a la sortie du métro Bog et Pablus pissent comme des bizons de préerie après la fonte des neiges,il pissent donc sous le regard étonné de Sergio et de tant d'autres gens; en pissant on vit des sensations uniques, mélange de relachement, accomplissement du destin de la bière, et défonce ultime et très sévère.. je (Bog)me marrait tellement que j'ai failli me pisser dessus..Chez RinePé, on a su qu'on avait pris le bon escalier qu'en arrivant au 5ème devant sa porte...(merci Sergio)..J'ai (bog) expérimenté des sensations intriguantes..tout étais noir autour (la cage d'escalier avit pris feu qq jour avant), on montait on montait et ça finissait jamais..j'étais dans un film de Hitchcock et je me méfiait de tout ce qu'il pourait arriver par la suite..parce-qu'on le sait tous, un tel décor et une telle musique (parce-qu'il y avait aussi de la musique bien-sur) ne peuvent donner rien de bon dans un film pareil
Un coloc accordéoniste et quelques bières plus tard, (et de l'equilibrisme avec un couteau de cuisine) Rinepé comprend qu'elle ne peut rien tirer de nous et qu'elle aurait pas du nous inviter:D . Ci-après transcription du premier témoignage de la soirée, morceau de papier sur lequel Bog et Pablus ont gravé le n'importe quoi que nous entoiuraient:
« Chez Perrine vers 19h

« ce soir on fete mon anniversaire..c'était hier » dit Pablus bdans sa défonce ultime, un chien andalou dont, pour etre franc, on a toujours besoin de papiers..est-il sur que ceci soit uyn chien andalou? Berlin man...tu connais Cat Stevens? ..tu sais les cheveux dansaient dans l'air , l'ombre du vent de la mer..c'est bon alors!! Dommage t'es plutot jeune, dans 10 ans t'aura 40 ans....et ça pique..love me trot times baby...que pensait que pouvait penser ce chien en me regardant dans le métro? I'm telling you man, i didn't watch my budys die face in the mud..man tu fais chier..tatatat. Rinepé ça sent le chaud dans tes chaussettes toute mouilleés, what do i know..j'aime la pizza quand elle est bien cuite et pas de tete futée ne rentre sous un casque!! mais les cyclistes!! we are.. Fuycking dude baby.. I WANT TO BREAK FREE

Elle nous vire habilement en nous conseillant un concert dans les environs. Nous sortons d'un air conquerant il me vient a l'idée (sergio) quen fait nous sommes pas loin d'un bar jazz/blues ... nous decidons de bouffer une petite currywurst avant de prendre une decision definitive sur la suite des evenements, apres une certaine speculation nutritive nous decidames de nous diriger vers ce bar musical où le concert va bientôt reprendre... eh bien, mesdames et messieurs, je peu vous certifier qu'il s'agissait là de musiciens premierement perfectioniste (mec, faut quon se reaccorde apres chaque chanson pendant 10 minutes, sinon ca fait pas assez pro) mais qui une fois quils lancerent leurs ballades de country-music créerent une ambiance toute à fait proche de celle de nimporte quel bar entre le kentucky/alabama/new jersey et la New Orleans, felicitations aux musicos en tout cas! Ensuitent apparurent Laurent, le theoricien illuminé de la section berlinoise du Comitet, du physicien sévillain Manuel accompagné d'un autre man dont j'ai malheureusement oublié le nom! Nous dissertames longuement de tout et de rien, tant et si bien que le Bog piqua de la tête, il resolut ce probleme par la première chose qui vient à l'esprit « mec, il me faut un kebab », il revint quelques instants apres le ventre bien contenté. Je peux vous dire que la suite fut faite d'un coup de tequilla pour le style, et beaucoup de white russians pour le chill... ces merveilleux breuvages nous enmenèrent dans des domaines de speculation rarement atteint, pablo traduisit ce que le bog racontait en roumain, nous nous primes l'esprit sur le sens de nos vies, sur le grand avenir qui est devant nous et qui permettra au Comitet de briller devant l'éternel!

S'en était trop! Allé les mecs on y va on se fumes un gros gigi! Pablo! Roule un gigi, frate! Effectivement, Pablo est doué d'un sixième sens qui lui permet de rouler des gros joints dans tout état de défonce extrème. Nous nous dirigeames ensuite vers le Kebab pour nous sustenter, je crois bien que jai jamais bouffé un kebab aussi vite de ma vie, ou alors cetait mon cerveau qui était vraiment très lent! Il devait etre dans les alentours de 4 heures quand nous nous decidames à rentrer à la maison... a vrai dire la défonce était ultime, il ny aurait eu personne dans le U-Bahn, ca aurait été pareil, mais nous reussime malgré tout a rentrer a la maison ou nous nous affalames comme des grosses loutres sauvages de patagonie pour sombrer direkt dans le sommeil... je pense que nous venions de passer 20 heures non stop de defonce...

Nous fimes les larves le jour suivant tout en essayant de se depecher, le mot dordre était de sortit avant quil fasse nuit, quelques bieres et boeufs musicaux plus tard, la nuit était tombée mais nous reussimes a sortir au prix dun effort surhumain, moi acoutré de ma chapka et de moin manteau de général sovietique a la retraite et le bog portant mon fier bonnet rose comme couvre chef... il eu dailleurs froid tenta de rentrer a la maison pour recuperer un autre bonnet, chose qui echoua lamentablement car dans la sombritude de mon couloir il ne sut plus ou se trouvait ma porte ... bien dommage! Man, j'ai loosé! Comme par hasard le destin mit de la beuh sur notre chemin, que nous dumes dailleurs hardiment negocier. Un petit gigi en attend Florian, le guitariste, puis une petite biere dans un bar en attendant Florian, le guitariste... et puis pourquoi pas bouffer? Bogdan essaye lamentablement de commander quelquechose tout en étant défoncé il sorti un fier 'schnitzel!' puis un 'goulasch!' , nous recument des chips mexicains a vec du fromages! Huuum, cetait bon ca, jmen boufferai bien la! Et cest la que commenca la speculation de haut niveau avec Florian, nous passames a la langue anglaise qui permet joyeusement de placer des merveilleux 'what the fuck dude?!' 'fuckt it dude, lets go bowling ' voire 'i didnt see my friends die face in the mud for this shit!!!'... petite bieres en nous promenant dans Prenzlauer Berg, on fumes un gigi sur un ancien château d'eau, on sauta sur des trampolines géants et on fini par trouver le bar avec les supers 'coachs' que florian nous prometait depuis un bon moment. Bogdan et Florian specule GRAAAAAAVE, jetais bien defoncé et le fait dessayer de les suivres dans les debats anthropologiques me petait le crane. Pablus resta en ma présence, nous fimes notre chemin de facon plus chill et moins stressé et nous arrivames au 'coach'bar où il n'y avait malheureusement plus de coach de libre ... fuck it dude! On prend une table et on continue a speculer et a speculer, a a voir des putain de debats ce terminant toujours par 'what the fuck dude?! What the fuck are we talking about??!!! ' (whats a dialect? Whats an accent, Dude?) la discussion terminait en ayant traversé mille points spaciaux temporels differents dont nous ne nous rappelions plus! Cest la que nous nous dimes, il nous faudra une camera pour filmer le gros trip! Je me rappelle plus si cetait avant ou apres, mais nous entrames dans une anciene brasserie qui sert de centre culturel, (avec un supermarché qui vent de la biere), Florian nous fit un topo de dinguessur toutes les bieres presentes, 'ouais, celle la cest celle de la 'workingclass' , hum celle la elle a le goût de la mer mec, hhhuuuuummm, cest celle la que je veux! Et nous speculames devant la LIEBE, et parlant de MOE, de vivre dans la rue des chrétiens, d'un chien mort qu'un mec essayait de vendre et de plein dautres conneries encore. Nous primes egalement des photos dans un photomaton de lallemagne de lest!

Et je crois bien qu'en autre le fait detre rentré dans je ne sais pas combien d'epiceries acheter de la biere nous nous retrouvames dans un endroit bien chauffé et tranquille pour boire nos biere, je crois bien quil sagissait d'un distributeus de billets où Florian nous racontait quil avait recu 3000 euros de trop sur son compte!

Bref bref bref, la nuit saloooonnnngea et nous finimes par spekuler chez Florian, ecouter de la zic entre autres , peace , peace, come on guys , lets go home, nous nous desarticulames dans le tram je crois bien qui nous enmena a la maison plus vite que jamais , au levé du soleil nous fermâmes nos paupieres!

Le jour suivant fut plus terre a terre, mais il le faut bien, nous visitames finalement les monuments, les trucs quil faut voir pour dire , J'étais à Berlin! La Fac, le Bundestag, Unter den Linden, le monument à l'Holocauste, impressionant a traverser, je vous en parler plus longuement plus tard, la faut que je bouffe un truc et probablement aller à la fac, à plus!

Me voilà de retour, je crois qu'un jour a passé depuis ma dernière ligne... non pas de coke...
oui le monument a l'holocauste est une grande etendue genre de la taille d'un terrain de foot où se trouvent des stelles en pierres rangées en ordre une derrière l'autre sur plusieurs rangées, le visiteur marche entre les rangées de pierres, et senfonce car les pierres deviennent de plus en plus haute, un sentiment étrange dettouffement, le ciel semble plus éloigné, exiguité, le sentiment disprait petit a petit a mesure que le visiteur continue a avancer et finir par sortir du monument et retrouver l'air libre .... impressionnant. Apres cet expérience nous poursuivimes notre chemin jusqua Potsdamer platz ou nous primes le metro vers l'Ouest où Pablus devait prendre son bus, il nous joua de jolie morceaux a la guitare tels Manu Chao el clandestino en la ciudad ... Pablus partit pour dautres horizons, parisiens notament, nous perdimes un compagnon d'aventure mais cette dernière netait pas completement terminée ... le bog et moi errames dans le coin Ouest de la ville et decidâmes finalement de rentrer a la maison pour passer une soirée tranquille, Forian et son pote Chris étaient conviée également, ils partagerent un bon repas avec nous, nous philosophames sur 20 000 trucs, tentâmes de jouer un peu de guitare, cela échoua a moitié, Chris nous dessina, nous filma, peace peace peace...

le jour suivant le Bog devait partir a midi en avion, suite aux merveilles du bordels des aeroports il ne parti qua 16 heures, quelques heures de speculations a letat larvaire de plus, jouage de guitare, mangeages de currywurst, je nen puis plus, je rentrai donc vers mon home sweet home pour essayer de me remettre de ces evenements de plus deconcertants, detruisants, glorifiants, envoutants, defoncants, emouvants, mystiques , triptiques, trigonometriques, piquenique(tamère), etc etc, etc .... Mes chers amis, nous nous reverrons pour de nouvelles aventures... car où que se soit... le Comitet est là ...


TOUTE MODIFICATION EST LA BIEVENUE

le fichier openoffice:
www.comitet.eu/docs/journalberlin.odt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://comitet.forumzen.com
Pablus

avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Berlin freestyle speculation   Dim 30 Mar à 20:58

ça c'est du pelerinage. Et la retranscription a le goût et l'odeur du voyage... Mêmes les imprecisions ou oublis eventuels ne sont pas important devant tant de vérité !
que l'esprit du comitet soit avec vous

_________________
Pablog
"Celui qui voit le problème et ne fait rien fait partie du problème "(Ghandi)
"Le meilleur argument contre la démocratie est une conversation de cinq minutes avec l'électeur moyen" W. Churchill
"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire, c'est parce que nous n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pablog.comitet.eu/
lebog

avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Toulousecong
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Berlin freestyle speculation   Lun 5 Mai à 12:16

Pablus,

qu'est ce qu'elle deviennent ces photos de Berlin??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-bog.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Berlin freestyle speculation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Berlin freestyle speculation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Comitet :: Discussion :: Embarcadère vers la Terre-
Sauter vers: